Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Passer au contenu

Message du nouveau président

Article publié dans la catégorie : Avis public

Article publié le :

M. René Dion se présente et aborde sa vision dans ce message aux citoyens.

Madame,
Monsieur,

Le dimanche 2 novembre dernier, avaient lieu les élections scolaires au Québec, et ce, dans un contexte politique particulièrement difficile. Tout au long de ma campagne électorale à titre de candidat à la présidence de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, j’ai défendu haut et fort les commissions scolaires et leur utilité, et ce, parce que je suis convaincu de leur nécessité. Il ne faut pas perdre de vue que celles-ci offrent une concentration de services à la communauté tout en organisant des services éducatifs de qualité aux élèves jeunes et adultes.  Nos écoles publiques doivent être davantage connues et reconnues par la population en général.

Le contexte récent des fusions des commissions scolaires va amener des défis importants pour notre conseil des commissaires, qui a été récemment assermenté. Je tiens d’ailleurs à féliciter ces femmes et ces hommes qui ont été élus, et avec lesquels je collaborerai étroitement, aux côtés de la direction générale. Au fil des réflexions et des travaux qu’exigeront les fusions, je compte faire valoir l’importance et les nombreuses réalisations de notre commission scolaire, les services de qualité qu’elle offre ainsi que le personnel compétent et qualifié qui y travaille. 

Je souhaite également un rapprochement avec nos élèves et leurs parents, qui sont des partenaires privilégiés, ainsi que tous les intervenants gravitant autour d’eux. Le conseil des commissaires doit être plus accessible à la communauté ainsi qu’à l’écoute de celle-ci. C’est pourquoi, de façon régulière lors des séances du conseil des commissaires, on y accueillera des invités provenant du milieu scolaire et d’autres domaines.

De plus, la qualité des services éducatifs que nous offrons à notre clientèle doit être maintenue et demeurer l’une de nos principales préoccupations. C’est par l’implication de notre personnel compétent et passionné que nous poursuivrons l’atteinte de ce but commun.

La  Commission scolaire des Premières-Seigneuries doit continuer à participer au développement social, culturel et économique de la région de la Capitale-Nationale tout en développant des partenariats qui sont bénéfiques à l’ensemble de notre clientèle.

Ce ne sont là que quelques-uns des beaux défis que je compte relever en tant que président de la Commission scolaire, avec le soutien des membres du conseil des commissaires. L’éducation, c’est ma passion!

Au plaisir de discuter avec vous!

René Dion, président
Commission scolaire des Premières-Seigneuries